Consommation d’eau du robinet ou d’eau en bouteille : le dilemme pour les consommateurs.
En France, l’eau distribuée dans les foyers est potabilisée et répond à des normes très strictes en matière de qualité microbiologique. Malgré cela, 1 français sur 3 continue de consommer de l’eau en bouteille bien que cette habitude de consommation représente un coût financier et environnemental plus lourd que la consommation de l’eau du robinet.

Pourquoi ce manque de confiance dans l’eau potable ?

Si 2/3 des eaux sont captées dans les nappes phréatiques (eaux souterraines), le ⅓ restant provient des étendues d’eau naturelles (fleuves, rivières, lacs,..) ou artificielles (barrages). Le captage de l’eau est la première étape du processus suivi par l’acheminement dans les usines de potabilisation.

Le traitement de l’eau dépendra de la qualité de l’eau initialement captée.
Les eaux souterraines ne nécessitent pas d’ajouts importants de produits chimiques contrairement aux eaux captées dans les étendues naturelles qui nécessitent un traitement plus lourd. Ces produits chimiques vont permettre une désinfection et une décantation de l’eau mais également une élimination partielle des micro-polluants (pesticides, médicaments, sédiments).

Enfin un ajout de chlore représente la dernière étape qui permettra un stockage et une désinfection plus durable de l’eau.

La mise en place de normes rend la consommation de l’eau du robinet acceptable.
Produit le plus contrôlé en France, que ce soit à la sortie des usines de traitement ou dans les lieux de stockage (château d’eau), la consommation de l’eau du robinet peut tout de même présenter des problèmes de santé sur le long terme. En effet, il n’est pas rare de trouver des traces de micropolluants qui ont échappé au traitement initial après captage.
La dernière étape de la potabilisation étant l’ajout de chlore, l’eau définit comme “propre à la consommation” contient tout de même des traces de produits chimiques.

Faut-il s’inquiéter de la qualité de l’eau du robinet pour autant ?

En France, on ne badine pas avec les normes, il peut toutefois y avoir des incidents ponctuels sur le réseau ou dans le processus de traitement. Ces problèmes de qualité sont souvent immédiatement identifiés par les autorités qui n’hésitent pas à publier des décrets interdisant temporairement la consommation d’eau du robinet.

Ces “accrocs” suffisent pour instaurer de la méfiance chez les consommateurs qui préfèrent orienter leurs habitudes de consommation vers l’achat d’eau en bouteille.

Avec des slogans prometteurs tels que : “parce que l’eau que vous buvez est aussi importante que l’air que vous respirez” ou “un volcan s’éteint, un être s’éveille” comment ne pas opter pour la consommation d’eau minérale ?

Les publicitaires et les marques d’eau ont réussi à convaincre les français que l’eau en bouteille était de meilleure qualité que l’eau du robinet.
Ces slogans sont très séduisants cependant, comme l’eau du robinet, l’eau en bouteille mérite qu’on y porte une attention particulière.

Tout d’abord son impact sur l’environnement.
La présence de plastique dans la nature et son impact sur la faune et la flore n’est plus à démontrer. Bien que le tri des déchets soit rentré dans les habitudes quotidiennes des français, celui-ci ne suffit pas à éradiquer la présence de plastique dans la nature.
Une étude a d’ailleurs démontré que l’eau minérale en bouteille à un impact 1000 fois plus important sur l’environnement que l’eau du robinet. 

La santé est également à prendre en compte. Plusieurs études ont prouvé que les eaux en bouteille contiennent des micro-particules de plastique dûes à la dégradation des bouchons et des bouteilles elles-mêmes..

Enfin, le coût financier que représente ce poste de dépenses (100 fois plus cher que l’eau du robinet) dans le budget des ménages est considérable.

Quelle alternative à ces 2 types de consommation ?

Compte tenu des efforts déployés par les autorités pour potabiliser l’eau issue des nappes phréatiques respectant des normes drastiques de qualité, de l’impact environnemental des bouteilles en plastique sans garantie de qualité de l’eau, la consommation d’eau du robinet semble être le meilleur choix.
Pour améliorer sa qualité et supprimer toute trace de micro-polluants ainsi que les traces de produits chimiques, le système OLEO est la solution.

Cette innovation 100% française, brevetée et élaborée en collaboration avec le CNRS redynamise et revitalise l’eau.
Son système de nano vortex, associé à une filtration au charbon actif et à l’argent pur, permet de distribuer une eau pure exempte de produits chimiques, micro-polluants et sédiments dans tous les points d’eau de votre logement.

“Je suis l’eau que je bois” n’est pas un slogan séduisant, c’est une promesse tenue par notre système. Une eau pure chez vous n’est pas un luxe mais une nécessité.

Pour nous faire part de votre intérêt pour notre système, vous pouvez nous contacter par
Whatsapp : +230 5985 58 56
Par mail : claire@oleo-oceanindien.com

Nous nous déplaçons chez vous.

N’hésitez pas à consulter notre site web et à lire nos différents articles

Ⓒ Copyright Oléo International 2022